Le portrait du mois : Sonia Razafindranaly

Published on by Thibault Liebenguth .


AIR coop :  Salut, mais qui es-tu ?

Sonia : Salut ! je m’appelle Sonia, j’ai 34 ans et j’ai la chance d’habiter Annecy, la Perle des Alpes.

 

AIR coop : Quels sont tes terrains de jeu et quel projet te fait lever le matin en ce moment ?

Sonia : Ils sont vastes et encore davantage depuis que j’ai pris un bol d’AIR. Plus précisément, ils vont du champ culturel, depuis toujours, à l’économie circulaire aujourd’hui. C’est souvent par le prisme de la communication que j’ai pu aborder de nouveaux terrains de jeux et de nouveaux défis.

Je réalise en te parlant que tous les projets que j’accompagne aujourd’hui me tiennent à cœur. Chacun d’eux a un réel impact social et environnemental sur ce territoire que j’aime : la valorisation culturelle du Château de Duingt – lieu emblématique du lac d’Annecy fermé depuis plus de 300 ans aux habitants du bassin annécien (#havefun), l’accompagnement de la deuxième édition de SoluCir, le salon des solutions pour mieux consommer, mieux produire et mieux recycler en Pays de Savoie (#dogood) et la création d’un réseau d’innovation et de transition artistique et culturelle en Pays de Savoie (ITAC) pour réinventer l’accès à la culture dans la vie locale (#becreative).

AIR coop : Tu nous en dis plus sur ton parcours ?

Sonia : Passionnée depuis très jeune par le théâtre et la littérature, j’ai choisi des études en conséquence avec une licence humanité et sciences humaines mention lettres modernes et arts du spectacle. Je me suis ensuite formée aux métiers de la communication et plus spécifiquement en communication globale, relations presse et partenariats. J’ai complété il y a quelques années mes compétences avec une formation en mécénat. Un profil couteau-suisse qui me permet d’être très à l’aise dans la gestion d’événements et de projets culturels notamment.

Après avoir travaillé longtemps dans des cadres institutionnels, à présent je me revendique « hors cadre » d’une certaine manière, pour mieux « dé zoomer » et permettre la porosité des projets, leurs transversalités. Ma valeur ajoutée c’est d’avoir pris conscience de mon individualité et de son potentiel d’action pour le bien commun, je suis une activatrice de synergies positives.

Mes expériences professionnelles au service des institutions culturelles m’ont permis, au-delà de la mise en pratique de mes compétences, de m’associer à des structures culturelles aux projets artistiques forts qui s’efforcent de créer sans cesse un lien ténu entre les œuvres, les artistes et le public. J’ai compris sur le chemin de mon parcours professionnel l’importance de l’art, du sensible, pour questionner et changer notre regard sur les préoccupations de notre société. Aujourd’hui, je suis convaincue que l’impact social des projets artistiques et culturels est un levier indéniable pour changer le monde. Je souhaite contribuer au défi de repositionner la question du geste artistique et de l’accès à la culture pour tous, non pas au cœur des villes, mais au cœur de chaque individu, dans son quotidien.

AIR coop : Pourquoi as-tu choisi de rejoindre AIR Coop ?

Sonia : On dit que la chance sourit aux audacieux, il en va ainsi de ma rencontre avec AIR Coop. Eux avaient l’audace de changer de modèle pour tenter une aventure d’entrepreneurs hors-du-commun en coopérative et j’ai eu l’audace d’une sortie de route en quittant le « moule » et en rejoignant des entrepreneurs qui en surface semblaient loin de moi par leurs écosystèmes. En réalité, à travers AIR Coop, j’ai retrouvé les valeurs profondes qui m’animent depuis toujours. Cette envie irrépressible de bouger les lignes dans une dynamique de coopération.

Avec AIR Coop nous avons fait le choix de préserver un espace de travail de confiance pour garder son identité, préserver son estime de soi au sein du collectif et au final accompagner efficacement les projets. Pour cela, il faut rester vigilant et repenser sans cesse nos postures de dominants-dominés, aidants-aidés, financeurs-financés, homme-femme, etc. Au centre de notre système planète-AIR, ce qui m’importe surtout c’est d’avoir sans cesse l’humain et son environnement comme moteur.

AIR coop :  Ta personnalité en 3 mots ?

Sonia : HAPPY, HAPPY, HAPPY
« Clap along if you know that hapiness is to you … »

AIR coop : Il y a une vie en dehors du travail… A quoi passes-tu ton temps libre ?

Sonia : Je passe mon temps libre avec ma tribu, dehors le plus souvent, dans nos si beaux paysages … entre lac et montagne. Et je lis beaucoup en ce moment, certainement pour compenser mon manque de sorties culturelles, car évidemment avec des enfants en bas âge, il est parfois difficile de concilier toutes ses envies. Surtout, je passe mon temps à m’efforcer de vivre chaque moment pleinement, j’ai une passion pour les petits bonheurs du quotidien.

 

Retrouvez le parcours de Sonia ici !