« Merci Windguru! »

Publié le par Benoit Dandine .


Organiser son temps, une priorité vitale !

Quand on veut optimiser son temps et qu’on est surfeur, on est obligé de regarder les prévisions météo chaque début de semaine

Et oui c’est bien beau de travailler comme des dingues mais il faut aussi pouvoir faire des pauses pour le cerveau et pour se ressourcer.

Et le surf pour ça c’est génial !

Non seulement on se retrouve dans des endroits où la Nature vous impose l’humilité (essayez de « passer la barre » quand les vagues font plus de 2 mètres!) mais en plus le surf vous oblige à être DANS LE MOMENT PRESENT !

Les vagues ça bouge, ça change en quelques secondes et du coup si vous voulez bien surfer il faut que TOUS vos sens soient en éveil :

  • la vue pour anticiper la vague et préparer la prochaine manoeuvre
  • le toucher des pieds pour sentir la puissance de la vague et reprendre de la vitesse en « pompant » si besoin
  • l’ouie pour deviner où est la mousse derrière soit
  • etc…

Il n’y a pas beaucoup de sports où vous êtes en mouvement sur une surface en mouvement !

Bref un moment de présence totale qui s’apparente presque à de la méditation !

Le surf comme support d’organisation

Mais mon propos aujourd’hui s’intéresse plutôt au fait de vouloir optimiser mon temps (c’est un peu mon obsession!).

Or le surf dépend de conditions météorologiques complexes :

  • la taille de la houle, son orientation et son évolution dans la journée
  • la force, la direction du vent et son évolution aussi dans la journée
  • les horaires de marée et le coefficient d’amplitude (petite marée, grande marée…)

Ces facteurs s’ajoutant à d’autres facteurs exogènes :

  • le temps dont vous disposez dans la journée (moins d’une heure, plus de 2 heures) qui influe sur la distance maximale que vous pouvez faire pour aller surfer
  • du coup le type de spots que vous pouvez atteindre dans ce laps de temps donné (j’ai des beach breaks sur du sable à côté de chez moi, les vagues sur les rochers sont à 20 minutes au moins)
  • sachant qu’en plus chaque spot de surf ne fonctionne bien qu’avec une certaine houleune certaine marée et avec ou sans vent…

Et là ce ne sont que les principaux facteurs !

Il y a aussi : la taille de la planche qui se trouve dans votre voiture, votre état de performance physique du jour, les éventuelles sollicitations de vos amis pour aller à tel endroit à telle heure (qui ne coïncident pas forcément avec votre timing…).

Bref un surfeur a de quoi d’arracher les cheveux pour surfer de bonnes vagues!

C’est pour cela que les prévisions météo de surf sont si importantes pour nous.

Sachant que la fenêtre de « bon » surf en hiver est souvent courte (trop de vent, trop de vagues…), il faut qu’elle coïncide avec votre fenêtre à vous !

Voici donc la copie écran d’un site web spécialisé dans les prévisions de surf : Windguru (il y en a d’autres comme Océan Surf Report ou WeeSurf mais Windguru est celui qui m’a le plus apporté de bonnes sessions pour l’instant).

 

Vous voyez qu’un néophyte a peut être du mal à s’y retrouver…

C’est un peu comme Néo qui découvre la Matrice !

Moi je ne vois plus des chiffres ou des couleurs, je vois directement le spot où je vais surfer, à quelle heure et avec quelle planche…

Je sais par exemple que si je veux surfer cette semaine il va falloir que je m’organise pour être disponible dans une fenêtre très précise : Jeudi de 10h à 15h.

Mercredi soir, en fonction de la marée je vais valider (ou pas) ma session, les horaires définitifs et penser à la planche que je vais emmener au boulot le lendemain matin.

La semaine dernière par exemple il n’y avait pas beaucoup de fenêtres disponibles dans la semaine, j’avais identifié le Vendredi matin pour de belles conditions pas trop grosses avant que le vent ne tourne à 13h.

Et même s’il faisait froid ce vendredi j’ai « scoré » une EXCELLENTE session de 10h à 11h30 sur un spot un peu secret du pays basque où j’étais tout seul.

Voici une photo de cette matinée glaciale mais parfaite !

 

Toute cette stratégie autour du surf et de la recherche de la BONNE session me permet d’être tranquille le reste du temps car je sais que j’ai mis toutes les cartes en main pour être au bon endroit au bon moment.

Je suis tranquille pour travailler dur avant et après !

Et le moment où je suis dans l’eau, j’y suis complètement et j’essaie de ne penser à rien d’autre (c’est parfois difficile suivant mon actualité…).

La gratitude à chaque session

Autre chose que je fais (naturellement) c’est que je remercie la Nature d’offrir une telle beauté quand je rentre dans l’eau, quand je prend une bonne vague et quand je sors de l’eau (même si j’ai surfé peu de vagues).

Je ne sais pas pourquoi, ça me vient naturellement comme si j’avais été programmé pour le faire. Ce n’est pas calculé c’est EN MOI.

J’ai lu depuis que les moines tibétains conseillaient la gratitude pour être heureux.

Je confirme en tout cas pour moi ça m’arrive même d’hurler de gratitude à la fin d’une vague où j’ai eu beaucoup de plaisir. Je ne le fais que quand je suis seul à l’eau ou seulement avec quelques amis.

C’est peut être dommage, ça donnerait peut être envie aux autres de faire pareil ou au moins ça les déculpabiliserait de faire pareil ! 😉

En conclusion, s’organiser pour vivre pleinement !

Tout ça pour vous dire que, régulièrement, il faut privilégier la VRAIE VIE !

Avec une bonne organisation (et de bonnes cartes mentales!) vous pouvez vous aménager de vrais moments qui vont vous revigorer et vous faire vous sentir VIVANT !

A quoi voulez vous penser juste avant de mourir ?

A toutes ces longues réunions qui n’avançaient pas ? Au temps passé sur Facebook à vous pseudo instruire ?

Ou à toutes ces belles (courtes mais intenses) sessions de surf ? 😉